La boutique est fermée pour congés : réouverture le 1er février ! Bonne couture !

Environnement et société

Accueil Environnement et société
nov 21

La composition des protections hygiéniques jetables est un sujet qui est mis sur le devant de la scène depuis quelques années. Les marques industrielles qui vendent ces produits sont en effet très peu transparentes sur les matériaux utilisés sous prétexte de secret industriel (sic!). Face à cela, des alternatives lavables à la composition plus propre et transparente sont apparues.

Voici 4 (très bonnes) raisons de coudre vous-même vos protections périodiques lavables.

Raison n°1 : Protéger sa santé

La composition des protections jetables n’est pas sans risques pour la santé. L’association 60 millions de consommateurs a publié en 2016 la liste des matières premières utilisées d’après les tests qu’elle a effectués. On apprend ainsi qu’une serviette hygiénique jetable peut contenir, entre autres, du polypropylène, de la pâte de polymère, du polyéthylène, et du parfum. Savoir que ces substances se retrouvent en contact avec notre intimité chaque mois est plutôt inquiétant.

L’utilisation de dispositif menstruels jetables présente de graves risques pour la santé. Peut-être avez-vous entendu parler du syndrome du choc toxique. Cette infection à staphylocoque provoquée par une utilisation prolongée d’un tampon ou d’une coupe menstruelle peut engendrer une infection de nos organes allant de la fièvre, jusqu’au coma voire le décès. Bien que ce syndrome soit très rare, il reste très important de ne pas laisser le sang stagner trop longtemps et de changer très régulièrement ces protections internes.

Grâce aux culottes menstruelles et aux serviettes hygiéniques lavables (SHL), vous maîtrisez entièrement la composition de votre protection et ainsi vous évitez les risques d’infections graves. Vous pouvez réaliser vos protections en coton biologique certifié GOTS. Bien qu’elles nécessitent une couche imperméable comme le PUL (coton enduit de polyuréthane), cette couche n’est pas en contact direct avec la peau. De plus, notre PUL est certifié Oeko-Tex Standard 100 donc sans risques pour la santé.

Une alternative 100% coton biologique est possible pour les jours de flux plus légers. C’est ainsi une solution zéro déchet et beaucoup moins polluante qui est saine pour votre intimité.

Raison n°2 : l’impact environnemental

Sur une seule année, une personne réglée va utiliser près de 300 protections périodiques. En moyenne, une femme a ses règles pendant 38 ans. Cela reviendrait donc à 11 400 protections par personne réglée qui finissent à la poubelle. Bien entendu, étant donné l’usage et la composition de ces protections jetables, elles ne sont ni recyclables ni biodégradables.

A contrario, les protections réutilisables ont une durée de vie qui peut grimper jusqu’à 10 ans (la moyenne est de 3 à 5 ans). Leur utilisation permet donc d’éviter de jeter 900 à 1500 protections jetables. Pas mal non ?

Bien que les protections lavables aient besoin d’une couche imperméable comme le PUL, elles restent une alternative bien plus écologique que les dispositifs à usage unique puisque cette petite couche de PUL va pouvoir être utilisée jusqu’à 10 ans et donc remplacer des milliers de serviettes ou de tampons hygiéniques.

Les culottes fabriquées à 100% en coton bio, plus adaptées aux pertes légères, seront recyclables et biodégradables.

Raison n°3 : l’économie

Le fait de pouvoir réutiliser ses protections lavables permet de faire des économies sur la durée. En effet, si l’investissement de départ est plus important, leur durée de vie de plusieurs années permet d’amortir ce coût.

Les dépenses de protections périodiques avoisinent les 50 € par an (pour un cycle de 6 jours avec 4 protections pour 24h). Cela revient à 250 € pour 5 ans ou 500€ sur 10 ans.

Coudre soi-même un lot de serviettes hygiéniques lavables ou de culottes menstruelles en coton biologique peut vous permettre de réaliser plusieurs centaines d’euros d’économie sur une période de 5 à 10 ans.

Notre kit SHL est vendu 18€ et vous permet de réaliser 2 à 3 serviettes hygiéniques lavables. Vous n’avez qu’à ajouter le fil à coudre et les boutons pressions.

Si vous achetiez 8 kit SHL pour coudre 24 serviettes (4 protections par 24h sur 6 jours), cela vous coûterait environ 160€ et serait donc amorti en 3 ans.

A lire cet article très intéressant du Monde sur Combien les règles coutent-elles dans la vie d’une femme ?

Raison n°4 : le confort

On pense souvent à tort que les règles sentent mauvais. Cette mauvaise odeur résulte en fait du mélange du sang avec les matières plastiques des protections jetables du commerce.

Grâce aux protections lavables, fini les mauvaises odeurs !

En plus de ce désagrément, les protections jetables sont désagréables, bruyantes et ne tiennent pas souvent bien en place.

C’est tout l’inverse avec les SHL ou les culottes de règles qui offrent un bien meilleur maintien grâce au format culotte ou à l’attache par bouton pression des SHL.

Le plus difficile dans les protections périodiques lavables, c’est de sauter le pas ! Alors on se lance ?

Quels tissus pour coudre une serviette hygiénique lavable ?

Découvrez notre tutoriel complet de couture de serviettes hygiéniques lavables.

Pour coudre une serviette hygiénique lavable, vous aurez besoin de flanelle, PUL, tissu éponge, popeline.

Les accessoires nécessaires sont : boutons pressions et pince et son adaptateur.

Pression griffe anneau 10 mm argenté
Épuisé

Si vous ne souhaitez commander que la quantité des tissus dont vous avez besoin, vous pouvez choisir notre kit DIY (Do it yourself, à faire soi-même) de serviettes intimes lavables qui vous permettra de coudre 2 à 3 serviettes selon la taille et le flux.

Quels tissus pour coudre une culotte menstruelle lavable ?

On vous renvoie vers notre article complet Coudre sa culotte menstruelle : quel tissu bio choisir et quel patron ?

Pour coudre une culotte menstruelle vous aurez besoin de jersey en coton bio GOTS, de tissu éponge en coton bio GOTS, de flanelle biologique GOTS et de PUL certifié OEKO-TEX Standard 100 ainsi que d’élastique.

Pour plus de facilité, choisissez notre box couture de culotte de règles contenant les tissus, fournitures et patron nécessaire.

À propos de l'auteur

Léa Ramelot

Diplômée d’une licence en journalisme et communication et d’un master en gestion de projet digital, je découvre chez Cousu Bio l’univers textile et son aspect environnemental. Je me sers de ces découvertes pour partager les informations dans des articles de blog.

Scroll To TopScroll To Top
Fermer