Tissus biologiques certifiés GOTS

Environnement et société

Accueil Environnement et société
May 21

Label Oeko tex vs Label GOTS : quelles différences ?

Pour choisir un tissu, un textile de maison ou un vêtement, chacun peut  avoir ses propres critères de choix : matière, texture, couleur, prix, provenance… Pour aider les consommateurs dans leur décision et pour valoriser leurs produits, les marques apposent de nombreuses indications sur les étiquettes. Pour les textiles, il peut s’agir de “made in France”, “coton biologique”, “vegan”, “OEKO-TEX” ou “GOTS”. Ces appellations sont utilisées aussi bien par les grands groupes que par les petits créateurs. Parfois il s’agit de marques commerciales imaginées par les entreprises elles-mêmes qui servent d’argument marketing mais souvent ces indications ont été définies par des labels.

Si vous êtes sensibles aux arguments écologiques et sanitaires, vous avez certainement entendu parler d’OEKO-TEX et GOTS. Il s’agit de 2 labels qui certifient la composition du produit mais pas seulement. Pour y voir plus clair, commençons par définir ce qu’est un label.

Qu’est-ce qu’un label ?

Selon l’académie française 

Le terme label est issu, par l’intermédiaire de l’anglais label, « étiquette », de l’ancien français label, qui désignait un ruban et qui est également à l’origine de notre lambeau. Label, au sens de « marque distinctive », est bien ancré dans l’usage [...] dans le monde du commerce où il peut certifier l’origine, la qualité d’un produit (label de conformité, d’origine)”.

Ne pas confondre label et mention ?

Il ne faut pas confondre un label et une mention privée. Par exemple, les mentions “sans” (sans gluten, sans paraben…) ne sont pas des labels. Un label peut être créé par un organisme public ou privé. En France, il doit être validé par une instance publique. L’organisme établit alors une charte ou un cahier des charges et désigne des entités certifiantes indépendantes qui vont être chargées de vérifier la conformité au label des entreprises ou organisations qui souhaitent être labellisées ou faire labelliser leurs produits. Un label peut être national, à une échelle définie (par exemple  un label européen) ou mondial.

Label : gage de qualité ou stratégie marketing ?

Pour mieux comprendre le fonctionnement d’un label, attardons nous sur le cas français. Un label public français est créé par les services de l'État. C’est une garantie officielle basée sur un cahier des charges qui atteste d’une qualité supérieure, d’un savoir-faire spécifique ou d’une démarche responsable. Parmi les labels publics on trouve entre autres le label rouge, AB (agriculture biologique), French Tech, Tourisme et Handicap, AOC, monument historique.

Pour obtenir la certification du label public, il faut répondre aux exigences du cahier des charges. 

Concernant la stratégie visée derrière les labels, l’Etat le dit lui même, le label 

ne doit pas être pensé comme un dispositif administratif, mais comme une marque. À ce titre, il doit faire l’objet d’une véritable stratégie préalable à son lancement. La question de ses objectifs, de sa cible, de son environnement concurrentiel doit être posée en amont. De même, son nom et son logo doivent traduire ses objectifs stratégiques et être explicites pour ses publics-cibles.”

L’obtention du label engage la caution de l’Etat. Son but est de donner une garantie officielle pour rassurer et donner confiance à l’usager ou au consommateur.

Source : economie.gouv.fr https://www.economie.gouv.fr/apie/publications/focus-label-public-marque-confiance 


Pour résumer, le label a pour but d’aider le consommateur dans ses choix. Sauf que la profusion de labels et de mentions spéciales peut s’avérer déroutante. Toutefois, le label est beaucoup plus encadré et nécessite un réel engagement financier et technique de la part des entreprises certifiées. Car pour qu’une entreprise soit certifiée, elle doit montrer patte blanche en démontrant qu’elle respecte scrupuleusement les critères du cahier des charges et payer l’audit de certification.


Si le sujet des labels vous intéresse, vous pouvez lire le dossier LSA Conso : Les labels font-ils vendre ? https://www.lsa-conso.fr/les-labelsfont-ils-vendre,292761 


Label OEKO-TEX : différents standards

Dans le domaine textile, on rencontre souvent le label OEKO-TEX sur les étiquettes des articles. Il faut toutefois faire une première précision. OEKO-TEX® n’est pas seulement un label mais avant tout, une organisation qui se compose de 18 instituts indépendants en Europe et au Japon qui développent des méthodes de test et des valeurs limites pour l'industrie du textile et du cuir qu’ils appellent des “standards”. Parmi les différents standards OEKO-TEX vous trouverez Made In Green, Standard 100, Leather Standard, STeP et d’autres.

Chaque standard détermine des critères précis comme par exemple le cuir. Cela signifie que sur chaque étiquette OEKO-TEX que vous rencontrez, vous devez trouver la précision du standard concerné.

Standard 100 : la non nocivité du produit fini

Ici, nous nous concentrerons sur le standard OEKO-TEX Standard 100 et le MADE IN GREEN. Ces labels sont uniformisés au niveau mondial. 

Le label Standard 100 est le tout premier label OEKO-TEX et a été lancé en 1992. Si vous rencontrez le Standard 100 OEKO-TEX, cela signifie que le produit auquel vous vous intéressez est entièrement testé et validé comme ne contenant pas de substances nocives. Ainsi, le produit et tous ses composants sont sans danger pour la santé humaine.

OEKO-TEX affirme tester les textiles selon une centaine de paramètres (d’où le standard 100) à de nombreuses substances réglementées et non-réglementées afin d’aller plus loin que les exigences nationales et internationales. Parmi celles-ci, se trouvent les substances arsenic, pesticides comme le glyphosate, phtalates, colorants, résidus de solvants.  Le catalogue de critères est mis à jour chaque année. 


Un article qui porte la certification OEKO-TEX Standard 100 aura été testé sur chacun de ses composants : textile, boutons, fermeture glissière, fils, doublures, impressions.

Chaque produit est testé selon sa classe produit définie par OEKO-TEX. En fonction de la classe, les normes exigées seront différentes. Par exemple, si un vêtement est conçu pour être porté très près du corps, les valeurs demandées seront plus strictes. 

Les classes de produits vont de 1 à 4, la classe 1 étant celle dont les niveaux d'exigence sont les plus élevés.

  • Classe de produits 1: Articles pour bébés et tout-petits
  • Classe de produits 2: Articles en contact direct avec la peau (chemisiers, chemises, sous-vêtements, matelas, etc)
  • Classe de produits 3: Articles sans contact direct avec la peau (vestes et gilets, ceintures, etc)
  • Classe de produits 4: Textiles de maison (nappes, rideaux, tissus d'ameublement, etc)

Grâce à un numéro d’identification, vous pouvez savoir à tout moment si la certification Standard 100 du produit est toujours en cours de validité.

Retrouvez tous les détails du label OEKO-TEX Standard 100 sur le site www.oeko-tex.com.

Made in green : label biologique ?

Le label OEKO TEX standard 100 certifie seulement le produit fini et ne concerne pas les étapes de fabrication. Cela signifie que le produit peut avoir été fabriqué avec des substances toxiques, voire rejetées dans la nature, si ces substances sont entièrement éliminées avant la fin de création du textile. 


En 2015, OEKO-TEX crée le label OEKO-TEX MADE IN GREEN. Ce nouveau standard certifie le cuir, les textiles et les composants non textiles (comme les accessoires). Ainsi, en plus de certifier l'absence de substances nocives, le standard MADE IN GREEN certifie l’ensemble de la chaîne de production.

Il garantit que le produit textile ou cuir a été fabriqué selon des procédés durables dans des conditions de travail socialement responsables.


MADE IN GREEN assure une production respectueuse de l’environnement (optimisation de la gestion des produits chimiques et de la qualité des eaux usées), la sécurité des produits et des consommateurs, la responsabilité sociale (salaires équitables, heures de travail et sécurité sur le lieu de travail) et la traçabilité et la transparence des chaînes d’approvisionnement. Un produit Oeko-Tex 100 n’englobe absolument pas une agriculture biologique, puisqu’il concerne par exemple des accessoires en plastique ou métal.

Label GOTS : une garantie 360°

Développé en 2002, le label GOTS, Global Organic Textile Standard (le standard global des textiles biologiques), est un label dédié aux fibres, tissus, laine, vêtements et tissus d’ameublement. Il repose sur 5 caractéristiques : 

  • Origine agricole biologique de la fibre
  • Prévention de l’impact écologique du traitement de la fibre et manufacture des textiles
  • Prévention des risques sociaux
  • Garantie qualitative des produits finis
  • Le tout certifié par une entité accréditée indépendante

GOTS : la mention biologique strictement encadrée

Concernant la composition en fibres biologiques, GOTS fait 2 distinctions. Un produit textile portant le label GOTS doit contenir un minimum de 70% de fibres certifiées biologiques. Pour qu’un produit certifié GOTS soit revendiqué “biologique”, il doit contenir au moins 95% de fibres certifiées bio. Sinon, il doit être indiqué “fabriqué avec X% de matières biologiques” et le pourcentage compris entre 70 et 95.


Attention, la production de fibres biologiques n'est pas directement couverte par le système de certification GOTS, car GOTS lui-même n'établit pas de normes pour la culture de fibres biologiques. Au lieu de cela, la culture de fibres biologiques relève du champ d'application des normes d'agriculture biologique, dont beaucoup sont définies par les gouvernements nationaux.

Les critères environnementaux et sociaux au cœur de la certification

Concernant les normes environnementales et sociales, l’entreprise souhaitant être labellisée doit se conformer à de nombreux critères. Les critères environnementaux concernent :

  • la séparation stricte des fibres biologiques et conventionnelles, 
  • l’utilisation de colorants approuvés par GOTS, 
  • la gestion environnementale et des eaux usées, 
  • la qualité des colorants, solidité et rétrécissement des produits finis, 
  • l’évaluation de la toxicité et de la biodégradabilité des intrants chimiques.


Les critères sociaux doivent être conformes aux exigences de l’organisation internationale du travail (OIT). Ils impliquent : 

  • l'emploi est librement choisi
  • liberté d'association et négociation collective
  • le travail des enfants ne doit pas être utilisé
  • aucune discrimination n'est pratiquée
  • santé et sécurité au travail (SST)
  • pas de harcèlement et de violence
  • rémunération et évaluation de l'écart de salaire vital
  • temps de travail
  • aucun emploi précaire n'est fourni
  • pas de travailleurs migrants

Les exigences du label GOTS couvrent toutes les étapes de la transformation et la fabrication ainsi que l'emballage, l'étiquetage, le commerce et la distribution.
En clair, pour qu'un vêtement ou tissu porte le label GOTS, il faut qu’en amont, toutes les étapes de transformation et de fabrication aient été elles aussi certifiées par GOTS. Pour un même tissu, cela signifie une fibre issue de l’agriculture biologique, une filature certifiée GOTS, un tissage par une entreprise certifiée GOTS, une entreprise de teinture certifiée GOTS, une mercerie GOTS, un créateur GOTS. Il suffit qu’un maillon manque à la chaîne pour perdre le droit de labelliser le vêtement.

La certification et l'inspection sur place des usines de transformation textile, des fabricants et des revendeurs sont effectuées par des organismes de certification tiers indépendants accrédités par GOTS.
Cette procédure sert à assurer l'intégrité des textiles certifiés GOTS.

Comprendre le label GOTS en 4 minutes https://www.youtube-nocookie.com/embed/Hh1hVBhRDuQ
Tous les détails sont à retrouver sur https://global-standard.org/ 

OEKO TEX VS GOTS : COMPARAISON ET DIFFÉRENCES

OEKO TEX et GOTS sont des labels dédiés au secteur textile. Le standard 100 OEKO TEX est assez minimaliste : il ne concerne que le produit fini et n’aborde que l’absence de substances nocives. Il reste encore le label le plus répandu.
MADE IN GREEN et GOTS se ressemblent plus par les critères qu’ils couvrent. Le label MADE IN GREEN est une réelle évolution positive des critères choisis. Toutefois ce label est encore trop peu présent et il reste difficile de trouver les exigences précises derrière ces critères. De plus, il semble que toutes les étapes de production n'aient pas besoin d’être certifiées.
Le label GOTS va plus loin en certifiant le produit comme biologique ou contenant au moins 70% de fibres biologiques et en certifiant toutes les étapes de fabrication.




Vous connaissez maintenant les différences entre OEKO-TEX et GOTS. Ainsi, vous serez attentif à la mention Standard 100 ou Made In Green sur une étiquette OEKO-TEX et vous saurez qu’un produit dit “biologique” dans le cadre du GOTS doit contenir au moins 90% de matières biologiques.

Pour ce qui est de vos critères de choix, c’est vous qui choisirez si la composition finale sans substances nocives vous suffit ou si les notions environnementales et sociales sont importantes pour vous.

À propos de l'auteur

Léa Ramelot

Diplômée d’une licence en journalisme et communication et d’un master en gestion de projet digital, je découvre chez Cousu Bio l’univers textile et son aspect environnemental. Je me sers de ces découvertes pour partager les informations dans des articles de blog.

Scroll To TopScroll To Top
Fermer