Cousu Bio a 5 ans ! 3 bons d'achat de 25 € à gagner en trouvant le petit 🎁 sur le site du 18 au 24 octobre ! Bonne chance !

Technique textile

Accueil Technique textile
jui 21

Le lin s’impose sur les podiums. En 2021, près de 2 designers de luxe sur 5 ont présenté au moins un look en lin dans leurs collections soit une hausse de 49% par rapport à l’année 2020. Globalement, la présence de tenues en lin dans les collections a doublé (+ 102%) par rapport à l’année précédente. Le lin est la 4ème matière la plus utilisée dans les collections (après la laine, le denim et le cuir).

“Communiqué de presse TAGWALK x LE LIN - Collections Printemps/Été 2021 : une présence remarquable du lin sur les podiums, Confédération Européenne du Lin et du Chanvre I CELC, Décembre 2020  

Le lin est tendance et c’est une très bonne nouvelle. A l’occasion de notre collection de tissus en lin, nous dévoilons 5 secrets sur le lin textile.

Le lin, une fibre vieille comme le monde

Le lin a été la première matière textile

Des fragments de fibres de lin ayant subi des torsions et été pigmentés datant de 36000 ans avant J.-C. ont été trouvés en Géorgie dans une grotte du Caucase. 

3000 ans avant J.-C. le lin se développe en Egypte, notamment pour des rites funéraires et envelopper les momies au temps des Pharaons. 


En 1700 avant J.-C., le lin arrive en Europe grâce aux navigateurs phéniciens qui l’importent de l’Egypte en Grèce, Italie, France, Espagne, Irlande et Angleterre. 

Au 8ème siècle, Charlemagne développe l’utilisation du lin en la faisant inscrire dans ses lois. Grâce à cela, les villes de Cambrai et Reims deviennent réputées pour leur tissage du lin. 

Louis XIV fait du lin son tissu de prédilection. C’est de cette époque que viendront les termes “linge” et “lingerie”.  Le lin connaît son apogée au 18ème siècle avec des terres de culture s’étendant sur 300 000 hectares.

Au 19ème siècle, la fibre du lin est mise de côté au profit de celle du coton qui connaît une mécanisation.

Durant le 20ème siècle, des agriculteurs flamands installés dans le nord de la France relancent la culture du lin.

L’histoire du lin, Terre de lin

Le lin, une culture européenne

Historiquement, le lin était cultivé en Egypte avant de s’implanter en Europe. Sur le plan mondial, le lin est aujourd’hui cultivé en Chine, Russie, Afrique et en Europe.

Les zones de production, le lin côté nature  

80% de la production mondiale de lin est réalisée en Europe dont la majorité (60%) en France qui en a produit 95 milles tonnes.  

La culture du lin dans les champs en 5 étapes, CELC 

La carte du lin, CELC

Le lin une culture 100% française, Linenshed

La zone au bord de la Manche, de Caen en Normandie à Amsterdam aux Pays-Bas, est particulièrement propice à la culture du lin grâce à son climat océanique humide, la densité thermique faible, la composition des sols et le savoir-faire agricole. Le lin, CELC  

La moitié des terres européennes cultivées sont situées en Normandie. Elles approvisionnent 85% des besoins mondiaux.

L’histoire du lin, Terre de lin  

Le mode de culture vertueux du lin

La culture du lin passe par une dizaine d’étapes, de la culture à l’ennoblissement.

1. Semis : mi-mars à mi-avril, il faut 100 jours pour que la plante arrive à maturité.

2. Floraison : Juin, la fleur ne vit que quelques heures mais toutes n’apparaissent pas le même jour

Fleurs de lin - Pixabay

3. Arrachage : Juillet, le lin est arraché et non coupé pour conserver toute la longueur de fibre. 

Etape d’arrachage - CELC

4. Rouissage : la plante arrachée laissée au sol est nourrie par la rosée, la pluie et le soleil. Cette étape de transformation est entièrement naturelle et permet de séparer les fibres de la partie ligneuse (le bois).

Etape de rouissage - CELC

5. Teillage : les fibres sont extraites de la tige (anas) et sont séparées du bois. Cette étape mécanique peut être faite toute l’année. Tous les éléments de la plante sont utilisés (fibres courtes et longues, graine...)

Etape de Teillage - CELC

6. Peignage : la fibre est parallélisée et étirée sous forme de ruban. A cette étape, on mélange des fibres de différents lots pour obtenir un fil uniforme et une qualité homogène.

Lin teillé - Wikimédias

7. Filature : le ruban subit une torsion pour devenir une mèche puis un fil. Cette étape peut se faire “au sec” pour obtenir un rendu plus rustique, ou “au mouillé” où le fil est immergé dans une eau à 60°C pour obtenir des fils plus fins.

8. Tissage :  entrecroisement des fils de chaîne et des fils de trame pour obtenir un tissu

9. Tricotage : les fils sont tricotés pour former des mailles. le tricotage rend le lin souple, extensible et infroissable.

10. Ennoblissement : modification de l’aspect et/ou des performances du tissu. Il peut s’agir de le rendre déperlant, imperméable, ignifugé...

La petite et la grande histoire du lin, CELC 

La culture du lin est écologique et zéro déchet. En effet, le lin pousse facilement avec des ressources naturelles et donc sans irrigation et très peu d’ajout d’engrais. La culture du lin demande 5 fois moins d’intrants (engrais et pesticides) que le coton.

La transformation du lin se fait par méthodes mécaniques non polluantes. D’autre part, tous les composants du lin sont biodégradables.

Le lin, la fibre écologique, Le lin côté nature  

De plus, tous les éléments de la plante peuvent être utilisés : 

  • graines de lin pour l’alimentation ou vos bouillottes sèches elles font aussi du gel de lin très hydratant pour les cheveux, 

  • huile de lin pour le corps, l’alimentation, le traitement du bois

  • fibres de lin : les fibres longues sont utilisées pour créer du tissu qui servira à la confection de vêtements, linge de maison, tissu d'ameublement etc. Les fibres courtes servent au secteur de la construction et de la papeterie. Les anas (bois qui a été séparé de la fibre à l'étape de teillage) sont réutilisés pour faire de la litière pour animaux, du paillis de jardin ou encore des panneaux d'agglomérés.

Le lin, une fibre aux multiples vertus, Manamani 

Bottes de lin - Pixabay

Les qualités du tissu en lin

La Confédération Européenne du Lin et du Chanvre (CELC) qui est le garant de toutes les données techniques, scientifiques, environnementales et économiques sur le lin a réalisé de nombreux tests pour comparer les performances de différentes matières textiles : polyester, coton, viscose, et lin.

Le lin obtient les meilleures performances sur :

  • La ventilation : Ce test mesure le débit d’air traversant l’étoffe. L’échantillon 100% Lin obtient les meilleurs résultats en termes de ventilation, un critère recherché par exemple pour une activité sportive ( dans un milieu tempéré ou chaud

  • La respirabilité : Ce test évalue la respirabilité du tissu en imitant les conditions du corps humain produisant de la vapeur lors d'une activité physique sportive en milieu modéré tempéré. Les textiles 100% lin sont les plus respirants (perméables à la vapeur d’eau), et donc laissent passer la transpiration.

  • L'absorption : Ce test étudie la réaction du textile à une goutte de liquide. Le 100% Lin absorbe instantanément le liquide, puis le diffuse sur la surface la plus large, favorisant une bonne évacuation de l’humidité.

  • Le transfert d’humidité : Le 100% Lin et le 100% Viscose présentent la meilleure gestion de l’humidité dans l’étude pour la vitesse d'absorption, la surface de diffusion et la vitesse de diffusion. Ce test mesure le transfert de l’humidité (transpiration) dans un tissu placé entre 2 capteurs pendant 120s.

Le lin arrive en 2ème position après le coton au test de résistance thermique. Cela signifie qu’il est un bon compromis entre fraîcheur et isolation. L’indice de confort IMT, ratio entre isolation et respirabilité indique le confort au porter. Le 100 % lin présente l’Indice de Confort le plus élevé.

Retrouvez le détail des résultats des tests réalisés par la CELC.   

Grâce à ses propriétés respirantes et thermorégulatrices, le lin est aussi naturellement hypoallergénique et antibactérien. Il est ainsi recommandé pour les peaux à problèmes comme le psoriasis.

Vrai/Faux : Les chemises en lin irritent la peau ?, le lin côté nature  

Les gages de qualité du lin textile

Certains labels peuvent être gage de qualité pour vos tissus en lin.


Le label GOTS®, que nous utilisons pour certifier nos tissus en coton bio, peut aussi attester de la qualité du lin sur le plan biologique et éthique. Vous trouverez le détail des critères du label GOTS® sur notre page Que garantit le label GOTS® ?.  

Malheureusement seulement 0,5% des fibres de lin textile mondiales sont labellisées GOTS®

En Europe, il existe deux labels dédiés au lin qui garantissent une origine européenne. 

EUROPEAN FLAX® et MASTERS OF LINEN® valorisent la fibre de lin européenne et garantissent des responsabilités sociétales et environnementales, dont la traçabilité est certifiée tout au long des chaînes de valeur européennes et mondiales.


Etiquettes European Flax® et Masters Of Linen® - CELC

Masters Of Linen® est un label qui garantit un lin 100% européen de la plante jusqu’au fil et tissu. Il s’agit d’un club qui réunit des entreprises textiles filateurs, tisseurs et tricoteurs.

Masters Of Linen® certifie des produits pur lin ou en mélangés. Il garantit :

  • Made in Europe, de la plante au fil et au tissu

  • Responsabilité Sociale & Environnementale

  • Savoir-faire & emplois européens

  • Proximité, terroir agricole et textile local

  • Empreinte carbone minimale

  • Service

  • Excellence et innovation

Les filateurs et tisseurs respectent des critères de production et d'approvisionnement stricts et sont contrôlés chaque année par un des deux organismes certifiés.

Club Masters of Linen, CELC  

Le lin fibre EUROPEAN FLAX® est la matière première dont s’approvisionnent majoritairement les entreprises du CLUB MASTERS OF LINEN®. Cette appellation certifie la fibre de lin. D’ailleurs le mot “Flax” traduit le “lin fibre”, à la différence de “linen” qui désigne le lin tissé ou filé.

European Flax® intervient donc à l’étape d’agriculture. Ses garanties portent sur :

  • Origine et Traçabilité des matières: La fibre European Flax® est produite en Europe de l’Ouest: France, Belgique, Pays Bas

  • Production respectueuse de l’environnement : pas d’irrigation, une culture rotative, sans OGM, un puits de carbone – stockant chaque année 400 000 tonnes de CO2, un rouissage naturel dans le champ, une fibre zéro déchet – toute la plante est utilisée et valorisée, Une production de fibre 100% mécanique (teillage)

  • Responsabilité Sociale et Ethique : Une fibre produite dans le respect des règles du Bureau International du travail, Une fibre 100% végétale et végane, Une fibre aux performances avérées, Confort, Thermorégulation, Transfert d’humidité, Anallergie

En offrant des garanties :

  • Traçabilité contrôlée par audits annuels confidentiels de l’organisme de certification indépendant Bureau Veritas (BVC),

  • Marque déposée au niveau international par la Confédération Européenne du Lin et du Chanvre (CELC)

  • Composition juste, vérifiée par des tests dans le cadre de l’Observatoire des Fibres Libériennes

European Flax, CELC  

Malheureusement, en se référant à l’annuaire de la CELC, il y a encore peu d’agriculteurs en France certifiés par l’European Flax®. Ce qui rend donc l’offre de lin certifié difficile à proposer.

Une évolution à suivre...


À propos de l'auteur

Léa Ramelot

Diplômée d’une licence en journalisme et communication et d’un master en gestion de projet digital, je découvre chez Cousu Bio l’univers textile et son aspect environnemental. Je me sers de ces découvertes pour partager les informations dans des articles de blog.

Scroll To TopScroll To Top
Fermer