Dans les coulisses de notre audit GOTS - Cousu Bio

Comment se déroule notre audit GOTS ?

Vous le savez, la transparence est une de nos valeurs fondamentales. Nous souhaitons partager avec nos clients le maximum d’informations pour les guider dans leur choix de matière, la compréhension de leur approvisionnement. Le label GOTS, très bien mais qu’y a-t-il derrière, est-ce sérieux, comment se déroule un audit, quels sont les critères à respecter ? Nous allons ici vous dévoiler les coulisses de notre dernier audit GOTS (avril 2019). Nous ne reviendrons pas sur les critères du label, déjà énoncés ici.

Cousu Bio est une entreprise qui ne fait que de la découpe/vente et nous ne sommes que deux personnes, nous ne sommes pas une usine de production. Dans une usine, l’audit serait autrement plus complexe que pour nous bien entendu.

Pour commencer, en France l’entreprise accréditée par GOTS pour auditer les sites est Ecocert Greenlife. Quand vous entrez dans le processus de certification, vous êtes en contact avec un ou une chargé de dossier. Une fois par an, vous êtes audité, par un auditeur, généralement un ingénieur textile qui vient passer quelques heures sur site pour tout vérifier. Mais la certification ne se limite pas à ces quelques heures, en effet, tout au long de l’année l’utilisation du logo GOTS est contrôlée pour éviter les fraudes.

Les produits à certifier

En tant qu’entreprise certifiée, nous avons une liste officielle de produits sur laquelle nous pouvons prétendre à utiliser le label. Cette liste comporte la référence du produit, son nombre de déclinaisons, sa composition. Chez Cousu Bio, nous avons fait le choix (et aussi un peu par obligation) de ne faire certifier que nos produits exclusifs, que nous faisons produire en Turquie.

Mais alors, les autres produits ne sont pas certifiés GOTS ? Oui et non. Ils le sont mais il est interdit de mentionner le label sur ces produits qui ne sont pas dans notre liste officielle. Pourquoi n’y sont-ils pas ?

• Certains de nos tissus (Cloud9, MonaLuna entre autres) passent par des grossistes. Les grossistes ne sont aucunement certifiés, ils vendent des tas d’autres produits. Or le label GOTS dit que pour qu’un produit soit certifié en bout de chaîne, TOUS les acteurs doivent être certifiés et dans ce cas la chaîne est rompue.

• La certification d’un produit est longue et coûteuse. Pour la plupart de nos références non exclusives nous n’avons que 6 à 15 mètres par référence. Pour résumer, nous aurions tout vendu avant même d’avoir reçu la certification !

• Cependant, il nous faut bien la preuve que les produits sont certifiés, on évite clairement les fournisseurs qui nous « promettent » que c’est certifié, on se tape dans la main et c’est réglé. Donc pour les marques que nous revendons, nous proposons soit le Scope Certificate de la marque, soit le Certificat de Transaction, si possible original, en téléchargement libre sur le site.

Un fournisseur qui prétend vendre des produits GOTS ou même Oeko-Tex doit TOUJOURS pouvoir vous fournir un certificat : achèteriez-vous un produit « bio » au supermarché sans le logo AB ?

FOCUS : Que sont le Scope Certificate et le Transaction Certificate ?

Le Scope Certificate fait référence à une entreprise, de date à date. Il indique les compétences de l’entreprise par rapport à GOTS. Dans notre cas : vente et découpe. Il indique les catégories de produit concernées : tissus et fils dans notre cas. Il précise ensuite la liste officielle des produits certifiés. C’est un document dédié à la diffusion au public.

Le Transaction Certificate fait référence à une livraison, à une date précise. Il indique une liste de produits livrés, métrages et poids, certifiée GOTS, entre un fournisseur et un client. Ce document n’a normalement pas vocation à être diffusé (mais c’est possible) car il contient le nom du fournisseur que les marques préfèrent ne pas communiquer à leur concurrents.

L’utilisation du logo

Pour chaque utilisation du logo GOTS, nous devons recevoir un accord de validation de visuel. Toutes les utilisations du logo doivent respecter une charte bien précise quand il s’agit d’une référence à un produit.

• Logo (forme et couleurs)

• % de fibres biologiques utilisées dans le produit

• Numéro de licence

• Nom de l’entreprise

Ainsi, nos fiches produit, étiquettes, stickers de bolts, etc sont strictement contrôlées.

Déroulement de l’audit

Notre audit est prévu pour une durée de quatre heures environ.

Certification produit

L’auditeur doit passer en revue les documents et certificats de nos fournisseurs. Il prend un par un les produits de notre liste officielle. Pour chaque produit, nous devons être en mesure d’apporter :

• Son Certificat de Transaction

• Le Scope Certificate de l’entreprise

• La facture commerciale

• Le bon de livraison

Traçabilité

L’auditeur vérifie ensuite notre gestion des stocks et la traçabilité. Il veille par exemple à ce que les quantités restantes en stock coïncident avec les quantités reçues minorées des quantités vendues. La traçabilité est également importante. Il prend un colis au hasard et nous devons être en mesure de déterminer de quel rouleau et de quelle livraison provient le coupon.

Emballages

Le label GOTS interdit l’utilisation de PVC dans les plastiques qui protègent nos rouleaux en provenance de Turquie. Nous devons fournir un certificat de la composition des plastiques et l’auditeur vérifie que cela correspond. Il veille également à ce que nos emballages d’expédition soient certifiés PFC ou PEFC, ce qui n’est pas encore notre cas et que nous devrons améliorer pour l’année prochaine.

Personnel

L’auditeur est tenu de vérifier les conditions de travail du personnel : horaires, contrats, syndicats, etc. Autant vous dire que dans notre cas, Julien et moi étant seuls et co-gérants, cette partie fut facile à examiner.

L’auditeur vérifie également la sécurité incendie. Nous avons un extincteur vérifié à jour mais il nous a été demandé pour l’année prochaine d’avoir une formation à la sécurité incendie.

Conclusions de l’audit

L’auditeur rend ses conclusions. Le rapport peut comporter :

Des non-conformités mineures, tolérées et à améliorer jusqu’au prochain audit

Des non-conformités majeures, qui bloquent la délivrance du certificat

Par exemple dans notre cas, j’avais oublié de demander le Scope Certificate de notre usine pour le jour de l’audit, ce qui a été placé en non-conformité majeure. Nous avions 7 jours pour le renvoyer et débloquer notre certification, ce qui a été fait.

Enfin, notre Scope Certificate nous est délivré et envoyé par PDF !

Pour conclure il est à noter également que plus l’entreprise grandit, plus le contrôle est accru (en fonction des seuils de Chiffre d'Affaires). Nous aurons de nouveaux éléments à apporter l’année prochaine, comme par exemple les tests OGM et des résidus chimiques. Enfin, cette journée fut également riche en apprentissages, car l’auditeur nous prodigue des conseils liés à l’amélioration de la qualité de nos produits, de notre sourcing et sur les caractéristiques intrinsèques de nos tissus.

Nous espérons que cet article vous a aidé(e) à y voir plus clair et comprendre les coulisses du label !